Les Frittes

Je vous enjoins à déjà lire l’article sur les fondants si vous ne l »avez déjà pas fait.

Le frittage en céramique consiste à mettre dans un creuset différents éléments; de « cuire » le tout dans un four, de récupérer le magma fondu, le refroidir et le broyer finement pour fabriquer une Fritte.
On récupère un verre pillé finement.

creuset

 

Ca c’est pour la technique de fabrication.

Maintenant on fait quoi de cette fritte ?
Très bonne question !

Réponse: pleins de choses.
Allez, on va développer un peu …. mais juste un tout petit peu !

  • Les frittes sont utilisées ENORMEMENT en Raku. ( On verra le Raku plus tard…)
  • C’est un excellent apport de Fondants en  basses et hautes températures (ça aussi ce sera pour bientôt).
    Bref, nous allons retrouver ces frittes dans les prochains épisodes.
    Désolé de vous laisser sur votre faim mais le sujet est vaste.

Pourquoi s’em***der à utiliser une fritte:
encore une excellente question…

On va déjà décrire ce qu’est une fritte.
L’idée est de stabiliser dans un verre des éléments qui nous dérangent habituellement.
Vous ne le savez peut-être pas mais il y en a plusieurs qui nous ennuient.
En céramique nous avons besoin de silice, ça , vous le savez maintenant.
On va donc fixer dans cette fritte de la silice, stable dans l’eau et à température ambiante avec un élément qui nous dérange lorsqu’il est utilisé seul pour en faire un élément composé stable à température ambiante. CQFD

Qu’est qui nous dérange dans ces fondants:

  • Le plomb: connu pour sa toxicité, surtout pour le potier mais aussi pour l’utilisateur.
  • Le bore: c’est un excellent fondant à BT mais qui réagit fortement dés qu’il est chauffé. Il gonfle, « crépite », éclabousse nos fours dés 250 à 350°C.
  • Les alcalis qui sont solubles dans l’eau et donc disparaissent de nos recettes en partie dans le tesson et de l’autre en surface de nos pièces entraînés par l’eau qui les drainent à la surfaces. L’eau s’évapore mais pas les sels.
    Les alcalis : ce sont le sodium (soude), potassium (cendres) et le lithium (smartphone).
    La soude, le sel, tout le monde connais
    Le potassium, on en trouve dans la cendre de bois, utilisée jadis pour laver le linge.
    Le lithium, je ne connais pas……. extrait par les enfants dans les pays appauvris par d’autres. (je ne répondrai à aucun commentaire).
  • On verra les autres plus tard, car moins importants.

On va donc stabiliser ces éléments en les associant avec de la silice pour fabriquer une grosse molécule, bien stable, non soluble, ni « trop » toxique, ni trop …. !

On a de toutes façons besoins de silice dans nos recettes et l’élément aidant à la fusion ne va se révéler que lors de la fusion de la fritte.
Bref jackpot. Ils sont bon, des fois, nos ingénieurs…..

Pourquoi avoir plusieurs frittes ?
Vraiment vous êtes trop doués.

Chaque fondant arrive avec ses caractéristiques.
Pour les principaux:

  • Le plomb: il est parfait…. ou presque: dur, brillant, sans tressaillage, il révèle bien les couleurs,…. mais il est toxique, pour vous et l’utilisateur de votre pièce.
  • Le bore: il est dur, tressaille très peu, il n’est pas toxique mais il n’est pas très brillant, voir un peu « mat », mais vraiment un peu !
  • Les alcalis: ils ne sont pas toxique à l’usage, révèlent bien les couleurs mais, il ne sont pas très durs et ils tressaillent beaucoup.

Zut, ce monde ne serait-il pas parfait ? (réponse dans un autre espace-temps).

On est donc obligé de « jouer » avec ce que l’on a.
Si on ne fabrique pas d’articles « alimentaires » le plomb est parfait avec des précautions d’utilisation; si on fait du Raku l’es alcalis sont idéaux avec de beaux effets de tressaillages enfumés, le bore pour ….. je ne sais pas…; des mélanges de plusieurs pour mélanger les qualités et essayer d’atténuer les « défauts ».
Les catalogues de nos fournisseurs foisonnent de variantes possibles,  tester en fonction de nos besoins.

Après ce petit aperçu de matières utilisées en céramique nous allons continuer sur les chemins de la Création.

 

 

 

 

 

 

2 commentaires sur “Les Frittes

  1. Très clair. Et avec l’humour, en prime, très sympa. Une question cependant, au sujet des frittes contenant du plomb, elles sont quand même à éviter pour l’alimentaire n’est ce pas ? Perso, je ne les utilise pas, mais bon, juste pour savoir ce que vous en pensez. Merci beaucoup du partage!

    1. Bonjour Sylvie, Très content que cela vous intéresse.
      Pour répondre à ta question une fritte au plomb sera surtout utilisée en Raku, donc pas de problème de toxicité, ce n’est pas alimentaire.
      En haute température non plus, on n’utilise pas de plomb. En basse température un émail ou une fritte au plomb est déconseillé pour un article voué à l’alimentation.
      Les fabricants nous en vendent et l’état tolère certaines limites, mais je déconseille fortement. On a des vies suffisamment polluées comme ça.
      Tout est question d’éthique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *